Les préjugés sur la prévention

La prévention, ça embête tout le monde, 

La prévention, c’est une perte de temps et une contrainte

La prévention, ça ne me rapporte rien

La prévention, ça embête tout le monde

FAUX ! A travers l’actualité, on constate que pour la majorité des entreprises, le dialogue entre dirigeants et salariés est difficile, voire inexistant ; si bien qu’aujourd’hui des émissions de télévision permettant à un PDG de découvrir les métiers et conditions de travail de ses collaborateurs, le comble du chef d’entreprise ! Or, la recrudescence des risques psychosociaux (Harcèlement moral, sexuel, burn-out) prouve belle et bien qu’il existe un malaise et une banalisation la souffrance dans le monde du travail.

Choisir la prévention, c’est rétablir le dialogue social, mettre au premier plan le facteur humain et améliorer intrinsèquement le management des équipes.

La prévention, c’est une perte de temps et une contrainte

FAUX ! La prévention est une opportunité. Une opportunité pour l’employeur de prendre du recul sur lui-même et son entreprise afin d’en faire une analyse globale (aspects professionnels, entrepreneurial, ou financier). Ceci lui permettra d’avoir une vision à moyen/long terme sur la mise en œuvre de ses choix stratégiques.

S’investir dans la prévention, c’est miser sur l’avenir. Des salariés plus motivés, plus impliqués, à travers une responsabilisation de leurs devoirs, celui d’assurer leur sécurité, mais aussi celle de leurs collaborateurs, car la prévention n’est pas l’affaire du chef d’entreprise, mais de tous.

Aujourd’hui, le cabinet de conseils DCE France aide et accompagne l’employeur dans cette démarche de prévention.

La prévention, ça ne me rapporte rien

FAUX ! On estime qu’1€ investi dans la prévention, c’est 2,5 € de retour sur investissement, plutôt intéressant non ? Il serait même de 3€ pour les TPE (moins de 10 salariés).

C’est un investissement d’avenir, basé sur l’humain, mais pas que. En améliorant la sécurité et en assurant la santé de vos salariés, c’est dans l’entièreté de votre entreprise que vous investissez.

Savez-vous combien coûte un arrêt de travail d’une semaine à un employeur ? On estime qu’en moyenne cela se chiffre à 10 000€, une somme non négligeable pour une petite structure.

Une amélioration notable de votre productivité (20% en moyenne), de la qualité, mais aussi de l’image de votre entreprise, donc de vos bénéfices à moyen/long terme. Il faut savoir que certains clients lors des appels d’offres refusent les entreprises ne possédant pas de Document Unique.

Faire de la prévention, c’est viser l’excellence.

Antoine CARINI 
Conseiller en Prévention
DCE France

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...